l'Art Galerie

GERMAIN LANHA

EXPOSITION FERMER

PEFORMANCE DE L'OUVERTURE DE FERMER

Tous les contextes sont propices à la création artistique. Un an après son exposition intitulée Epoque, L’Art Galerie accueille à nouveau le photographe Germain Lanha autour d’une thématique qui semble à première lecture hydrofuge : FERMER.

 

L’archéologie de l’humanité nous permet de remonter les rapports entre les Hommes et Dieu à des temps immémoriaux. L’histoire de ces relations oscillant entre mythe et réalité diffère suivant les religions, les cultures et les groupes socio-culturels. L’une des plus célèbres controverses autour de ces relations porte sur la sexualité.

Dans les Saintes Écritures, l’identité de Dieu reste la chose la plus ambigüe au point qu’on peut se demander si Dieu n’est pas transgenre. A la fois femme et homme, ces représentations physiques les plus connues sont cependant masculines à l’instar de Dieu dans La création d’Adam. La femme quant à elle, est dans un second rôle, une construction historique et sociale faisant d’elle sexe faible et impur. Ces considérations existent également dans des cultures africaines où l’impureté de la femme s’exprimerait par ses menstruations. Aussi, cette ambiguïté sur l’identité de Dieu existe dans diverses religions africaines. Dans le panthéon Vodun par exemple, la dualité représentant les divinités suprêmes, Mawu-Lisa, est un duo féminin-masculin dont les liens de parenté sont complexes. Mais quel est le rapport entre l’ambigüité de l’identité de Dieu et l’exposition Fermer ?

Démon de midi pour certain, symbole d’alliance pour d’autre, le sexe est perçu de différentes manières dans nos sociétés. Il est à la fois évident et hermétique à l’instar des religions qui pensent détenir le monopole du “paradis” et des secrets de la vie. Cette analogie entre sexe et religion permet à l’artiste de poser plusieurs interrogations : « Et si cet hermétisme doctrinal n’est que leurre ? Et si en réalité ce que l’on nous cache n’était qu’un secret de polichinelle ? Et s’il ne s’agissait simplement que de dualité à la fois opposée et complémentaire ? » L’interaction avec le public au cours de l’exposition lui servira d’enquête sur ces réalités.

De toute évidence, les Hommes indépendamment de leurs religions ont toujours eu recours à Dieu pour sortir des impasses. Cette exposition au-delà d’être une simple prière est un éternel questionnement sur la nature de Dieu et ce que nous cachent ces différentes religions. Nous vous prions de garder l’esprit ouvert pour déceler ce qui est fermé.