l'Art Galerie

Du 14 au 30 Septembre 2019, elle a participé à l’exposition ‘’d’Afrikan Arts’’ sous le thème ‘’ L’Afrique autrement’’. Du 01er au 29 Février 2020, elle a figuré parmi la vingtaine d’artistes plasticiens ayant exposé dans le cadre spécifique du Black History Month Africa sous la gouverne de l’association culturelle “AFRIKAN ARTS’’ sous le thème ‘’L’Apport du continent africain et des Afro descendants dans l’économie mondiale’’. Du 17 Décembre 2020 au 13 Janvier 2021, elle a participé au projet ‘’Spécial Boulev’art Covid-19’’ en proposant une série de trois (03) toiles. Au cours de cette aventure, elle a revisité dans ses créations, les mesures barrières à suivre pour être à l’abri de la pandémie du coronavirus. Spécifiquement, elle a prouvé par sa toile, comment la problématique du confinement a plongé chaque personne dans la solitude.

Née le 05 Juillet 1997 à Cotonou (Bénin) d’un père maintenancier et d’une mère aide-soignante, Marie-Elise A.M. M. AKPLOGAN est une artiste plasticienne de la nouvelle vague de l’art contemporain au Bénin. Elle vit et travaille dans le Département de l’Atlantique, plus précisément, la commune d’Abomey-Calavi. 

Titulaire d’une licence professionnelle en arts plastiques à l’Institut National des Métiers d’Art, d’Archéologie et de la Culture (INMAAC) de l’Université d’Abomey-Calavi, elle a décroché son diplôme de baccalauréat, série D, en 2017 au Complexe Scolaire ‘’VIHOUTOU’’ d’Abomey Calavi. Ayant pour vision, mettre son talent au service de l’art contemporain, Marie-Elise A.M. M. AKPLOGAN fait son petit bonhomme de chemin dans sa carrière artistique depuis 2018. Elle unit des matériels de travail tels que : la peinture acrylique, l’aquarelle, la gouache, les couleurs vives et parfois pales, l’encre et les crayons graphites en vue de réaliser ses toiles.

S’inspirant des faits empiriques de la société, elle porte un regard d’espoir sur le monde avec ses techniques abstraite et figurative. A la quête d’une amélioration permanente, cette artiste, dont les créations artistiques commencent par fasciner plus d’un, se démarque de ses paires, au regard de son langage plastique. Ainsi, elle a eu le privilège de participer à plusieurs différentes rencontres liées à l’art contemporain, à travers des ateliers de création, des expositions et des formations. En juillet 2018, l’artiste a travaillé sous la direction de la plasticienne béninoise, sœur Henriette, sur un projet de formation des femmes à Porto-Novo. Du 24 novembre au 08 décembre 2018, elle a suivi une formation de Mosaïque en filigrane au Centre Culturel Chinois à Cotonou. Fin décembre 2008, elle a participé à l’exposition de la 5ème édition de la Journée Internationale des Arts Plastiques ‘’JIAP 2018’’sous le thème ‘’Plasticiens et univers inconnus’’.